WB01343_.gif (599 bytes)WB01345_.gif (616 bytes)

2003 “Fusain”

Ces dessins au fusain ont fait l'objet d'une expo à la galerie Nicole Buck à Strasbourg, France.
Design by Morgan Van Overbroek

64 pages, 28, 5 x 28,5 cm,  Editions  Pyramides, Rue Dejoncker, 34 B-1060 Bruxelles (Galerie Ziggourat)
tel. +32 (0)2 538 40 37
Printed in
Belgium  
May 2003 by Auspert
Dépot légal, May 2003 isbn:2-930203-11-0 ean:9782930203119

© Loustal & Editions Pyramides 2003 ( Galerie Ziggourat)


exposition au 12 juillet 2003 'Du noir au blanc' á la Galerie Nicole Buck,   Strasbourg

"Le fusain, au départ, je n aimais pas trop, je n'y avais jamais touche, ou bien lors de tentatives restées sans suite. Je n aimais pas ce gris un peu sale du fusain estompe, ces effets de dégrades un peu faciles.

Et puis, un jour, je découvre ces petits bâtons aux formes irrégulières appelés buissons", petits, moyens ou gros, pour tracer des compositions sur des toiles. Je voyais le dessin disparaître ensuite, recouvert par la peinture a l'huile, avec un certain regret. J'ai donc entrepris cette selle sur papier raisin a partir de dessins très épures auxquels te fusain apportait une densité et une énergie que je n avais jamais rencontrées dans l'utilisation d'autres matériaux. Aujourd’hui je me souviens de ces moments dans le silence de batelier trouble par le bruit cristallin du fusain sur le papier, tandis que je noircissais des visages, des architectures, des paysages, comme des moments hors du temps de pur bonheur graphique."

Loustal


Superbe dédicace de Loustal dans Fusain.

 
FUSAIN dédicace


Loustal. Figures ou paysages solitaires - un univers immobile...(Photo DNA - Yves Dieffenbacher)  




Loustal en noir et blanc (Photo DNA-Yves Dieffenbacher)

Est-ce parce qu'il a déjà publié plus de 40 titres, parce que la croissance de la bande dessinée risque de la faire tomber dans le piège de la superproduction (1 292 albums en 2001, 1 494 en 2002) que Jacques de Loustal, soudain, a voulu changer de format et de technique pour présenter aujourd'hui « Fusain » ?

Julie Carpentier

© Dernières Nouvelles d'Alsace, Jeudi 5 Juin 2003.

En 2000, dans la galerie Nicole Buck, il exposait peintures et aquarelles extraites des « Carnets de voyage » et des planches inédites de « Kid Congo ». « Fusain » est tout différent. Les trente pièces uniques ne s'enchaînent pas, le texte est absent. Les paysages urbains, vides de présence humaine, sont développés à partir de croquis pris « in situ » à Liège, New York, Bruxelles et prouvent que huit ans d'architecture aux Beaux-Arts ne s'oublient pas. Le trait construit, le volume nourrit la forme.

Forces nouvelles
Les personnages immobiles, les portraits imaginaires, les animaux profitent de l'espace élargi que le dessinateur leur accorde. Ce sont les effets de dessin à la pierre noire qui ont donné à Loustal cette envie de fusain. L'illustrateur aux couleurs fauves trouve dans l'austérité du noir sur blanc des forces nouvelles. Depuis son premier album édité en 80, il n'a jamais écrit les textes collaborant avec Philippe Paringaux, Jean-Luc Coatelem, etc., et sans doute ressent-il une certaine euphorie à aller seul son chemin. Il s'intéresse d'ailleurs à l'image en général travaillant pour la presse, faisant de la photo et peignant des tableaux.  Plusieurs volumes montrent la diversité de son talent, « L'agenda du désir », « Iles et elles », « Jolie mer de Chine » et un petit portfolio rouge, noir et gris reproduit, les tirés à part du « Photographe et son modèle » d'un érotisme mesuré, piquant et malicieux.

5 x Articles sur Loustal  

 



 


Pour YVON LE PENNEC